Séjour à la maternité

Votre chambre                                                             

Environ 2 heures après votre accouchement, vous serez installée dans une chambre du Service « Suites de couches ». Votre séjour à la maternité durera en moyenne 3 à 4 jours pour un accouchement par voie basse et 5 à 6 jours en cas de césarienne.

En fonction de votre souhait et des disponibilités, vous pourrez demander une chambre individuelle (renseignez-vous sur les conditions de prise en charge par votre mutuelle) ; vous pourrez sinon être amenée à partager votre chambre avec une autre maman. Pensez à vous renseigner sur la possibilité, pour votre conjoint, de dormir à vos côtés : certaines maternités de la Région le proposent.

Dans la plupart des cas, votre enfant restera en permanence dans votre chambre (sauf en cas de transfert en Service de Réanimation ou de Néonatalogie).jumeaux

L’équipe

L’équipe de la maternité (sages-femmes, puéricultrices, auxiliaires de puériculture) se tient à votre disposition 24h/24 pour vous conseiller, vous aider, vous rassurer et répondre à vos questions sur :

  • les gestes pour vous occuper de votre bébé (prise de température, toilette, soin du cordon, alimentation…). Le nécessaire des premiers jours en lien avec les soins et l’alimentation de votre nouveau-né (biberons, lait…) sera fourni par la maternité.
  • vos soins locaux, notamment suite à une césarienne ou une épisiotomie, à poursuivre même après la sortie de la maternité. Exemple : bien vous sécher après votre toilette, jusqu’à ce que les fils se résorbent tout seuls au bout d’une dizaine de jours.

maman puericultrice maternite

N’hésitez pas à demander de l’aide dès que vous en aurez besoin, notamment pour vous lever, mettre votre enfant au sein si vous l’allaitez, faire votre toilette…

Essayez de limiter le nombre de visites à la maternité : votre séjour doit vous permettre de prendre vos marques en douceur et dans le calme.

NB : toutes les maternités de la Région ont des spécificités dans leurs pratiques de prise en charge des mamans et de leur(s) nouveau-né(s). Certaines proposent par exemple des « lits co-dodo » (lit du bébé accroché à celui de la maman), des « cocons » (structure en linge installée dans le berceau pour replacer le bébé dans une position lui rappelant le ventre de sa maman)…

Dépistages

  • Le dépistage de certaines maladies rares (phénylcétonurie, hypothyroïdie congénitale, mucoviscidose, hyperplasie congénitale des surrénales, drépanocytose s’il existe un facteur de risque) existe en France depuis 1975 et concerne tous les nouveau-nés. Il est réalisé entre 48 et 72 heures après l’accouchement (« test de Guthrie »). Quelques gouttes de sang de votre bébé sont prélevées pour dépister ces maladies. Si vous n’avez pas de nouvelles dans les 15 jours suivant le prélèvement : votre enfant ne présente aucune de ces maladies. Dans le cas contraire, vous serez prévenus par téléphone, par la maternité, qu’un nouveau contrôle est nécessaire. Téléchargez le dépliant de l’Association Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l’Enfant (AFDPHE).

Sein ou biberon ?

Le choix de l’allaitement au sein ou au biberon vous est propre. Réfléchissez-y lors de votre grossesse et parlez-en notamment lors de vos séances de préparation à l’accouchement si vous en suivez. Quelle que soit votre décision (sein ou biberon), les sages-femmes et les auxiliaires de puériculture seront présentes à vos côtés pour vous soutenir pendant votre séjour à la maternité : faites appel à elles dès que vous en avez besoin.

Dans les heures voire les jours suivant l’accouchement, vos seins vont sécréter du colostrum (NB : certaines femmes en sécrètent parfois pendant les derniers jours de la grossesse). Il s’agit d’un liquide jaune très riche, produit en faible quantité, qui suffit à nourrir votre enfant dans ses premiers jours de vie (si vous l’allaitez).

Dans les 48 heures suivant votre accouchement, vous connaitrez une  « montée de lait » : vos seins durciront et produiront à partir de ce moment-là un lait en plus grande quantité. N’hésitez pas à faire appel à l’équipe de la maternité, notamment pour vous soulager en cas de désagrément lié à cette « montée de lait ».

A noter que les tétées entrainent de légères contractions de l’utérus et peuvent parfois provoquer une sensation de soif. Un conseil : ayez une bouteille d’eau à portée de main pendant l’allaitement.

Si vous faites le choix d'un allaitement au biberon, le matériel et le lait artificiel seront fournis par la maternité ; le type de lait sera adapté à votre nouveau-né.

NB : L’estomac d’un nouveau-né est très rapidement rempli : sa taille correspond à celle d’une noix.

Vous pouvez télécharger « Le guide de l’allaitement maternel » sur le site de Santé publique France.

Sortie de la maternité

bebe auscultations

A l’issue d’un examen clinique, le Pédiatre de la Maternité validera la sortie de votre enfant en fonction de différents critères tels qu’une prise de poids suffisante et un mode d’alimentation (sein ou biberon) fonctionnant bien. Il vous remettra une ordonnance prescrivant notamment de la vitamine K (en complément de son alimentation au sein) ainsi que de la vitamine D quotidienne.

L’équipe jugera également votre état de santé pour confirmer votre sortie.

NB : si votre enfant a été transféré en Service de réanimation néonatale ou en néonatalogie, son séjour pourra se prolonger après votre retour à votre domicile.

Différents modes de sortie de la maternité existent :

  • Standard : après 3 à 4 jours pour un accouchement par voie basse et 5 à 6 jours en cas de césarienne.
  • Précoce : sous certaines conditions, quelques maternités proposent de sortir dans les 48 à 72 heures après un accouchement par voie basse et dans les 96 heures après un accouchement par césarienne. Un suivi à domicile par une sage-femme libérale conventionnée doit être planifié au cours de la grossesse.
  • PRADO (PRogramme d'Accompagnement au retour à DOmicile) après hospitalisation : un conseiller de l'Assurance Maladie vient à la maternité vous proposer une mise en relation avec une sage-femme libérale pour votre suivi après votre retour à la maison. Pour plus d’informations, téléchargez la brochure « Je suis accompagnée après mon accouchement » de l’Assurance Maladie.

Le cas particulier du Centre Périnatal de Proximité (CPP) d’Amboise (37)

Si vous habitez dans les environs d’Amboise (37), vous pourrez être transférée avec votre nouveau-né (si votre état de santé et le sien le permettent) au Centre Périnatal de Proximité (CPP) d’Amboise, dans les heures suivant votre accouchement (en général 6 heures après un accouchement par voie basse et 24 heures après une césarienne). Vous y effectuerez votre séjour post-accouchement, avec une prise en charge identique à celle d’une maternité (conseils, soins…).  

Plus d’information sur le site internet du CPP d’Amboise.

famille maternite

NB : L’équipe de la maternité jugera de l'intérêt d'une éventuelle rééducation périnéale : une ordonnance vous sera remise.

 NB : Si vous repartez de la maternité en voiture, attachez votre bébé, dos à la route, dans un siège auto adapté à son âge. Si vous êtes dans l’obligation de l’installer à l’avant, désactivez l’airbag passager.